تبلیغات
وبگاه رسمی دپارتمان حقوق بین الملل ایران دپارتمان حقوق بین الملل ایران - Bercy part à la chasse aux arnaques en vacances

وبگاه رسمی دپارتمان حقوق بین الملل ایران

Bercy part à la chasse aux arnaques en vacances

هیت تحریریه :هیت تحریریه
تاریخ:1390/03/25-21:18

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes s'élève contre toute publicité mensongère, notamment concernant les coffrets cadeaux et les boissons énergisantes.

Cet été, plus de 2 000 agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes seront mobilisés au service des consommateurs. 

Des produits dits de la ferme, qui tombent en fait d'un camion arrivant de l'étranger. Des coffrets cadeaux qui ne tiennent pas leurs promesses. Des tatouages au henné qui conduisent à l'hôpital… Cet été, dans le cadre d'une nouvelle «opération interministérielle vacances», Bercy repart à la chasse aux arnaques, rappelant aux consommateurs qu'ils ont des droits, même en vacances.

Plus de 2 000 agents enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) seront sur le terrain, afin de contrôler les éventuels abus. «Il y a des pratiques récurrentes et de nouvelles pratiques, déplore Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État à la Consommation. Cette année, j'ai décidé de mettre le paquet sur les coffrets cadeaux, car il y a beaucoup de plaintes sur le sujet (des prestations pas disponibles, des suppléments à payer…), et les sites d'achats groupés. Autre priorité : contrôler l'origine des produits locaux et alerter les consommateurs sur les précautions d'usage des boissons énergisantes. On multiplie les contrôles !»

Afin d'aider les vacanciers à éviter les pièges, un nouveau guide, édité sous forme de fiches pratiques, est consultable depuis hier sur le site de la DGCCRF. À propos des boissons «anti-alcool», la répression des fraudes est partie en guerre contre toute publicité mensongère. Aux détenteurs de coffrets cadeaux, elle précise que les éditeurs de ces coffrets sont «responsables de plein droit de la bonne exécution des obligations résultant du contrat». Et Frédéric Lefebvre de citer «un coffret cadeau pour un vol en montgolfière qui n'offrait en fait que la préparation au vol !».

Boire un café en terrasse 

La DGCCRF rappelle que l'affichage des prix est obligatoire au café et qu'on n'a pas le droit de refuser de vous servir un simple café en terrasse, ni de rembourser vos frais de teinturerie si vous avez été taché à cause du service. Concernant les préservatifs, la DGCCRF souligne que «la présence d'une notice d'utilisation qui doit comporter une version en français est obligatoire»…

L'an dernier, ses agents avaient contrôlé près de 28 000 établissements, constatant 11 800 anomalies dont 1 527 ont fait l'objet de procès-verbaux. Le bilan de ces contrôles avait révélé que les offres de «vacances pas chères» sur Internet donnaient trop souvent lieu à de mauvaises surprises, et des infractions significatives dans le tourisme vert et de l'écotourisme, en particulier sur l'origine et la provenance des produits.